Mischief Managed

Forum Harry Potter du temps des maraudeurs
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lyria Sélèna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lyria Sélèna
Admin
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Lyria Sélèna   Jeu 9 Aoû - 23:03

Nom: Sélèna

Prénom: Lyria

Age & Date de naissance: 17 Ans. 17 Septembre

Année à Poudlard: 7ème Année

Origine: Sang Mélé


Apparence Physique :

La jeune femme est grande et assez fine. Elle possède un teint très pâle et claire qui laisse à penser qu'elle aurait pu troqué son visage contre celui d'une poupée de porcelaine. Lyria possède une paire de grands yeux en amandes d'une couleur bleu glace non sans un soupçon de noir ou sa pupille y est caché. Son nez est petit et bien fait, malgré qu'elle le trouve horrible quand elle rigole. La princesse possède de fines lèvres d'un rouge sang naturelle. Celle ci sont souvent ornée d'un doux sourire rêveur et nuageux. La particularité de lyria vient certainement de sa longue chevelure d'une couleur feu. Quelque peu onndulé et chutant magnifiquement sur les bras de ses reins, la chevelure rousse de la jeune femme attire de nombreux regards, qu'ils soit semer de méchancetés ou de louanges. Lyria ne se maquille que très peu, laissant juste un trait de crayon noir venir fair pétiller son regard.


Caractère:

Dans la lune. C’est certainement ce qui pourrait décrire parfaitement Lyria. Toujours le regard lever vers le ciel afin d’admirer, nuages oiseaux ou étoiles, elle est la plupart du temps plongé dans ses pensées les plus loufoques et bizarres. La jeune femme est de nature joyeuse et un sourire illumine toujours son pâle visage de princesse. Elle rit souvent pour un rien, mais son petit rire cristallin ne fait que la rendre un peu plus attendrissante. Lyria est une personne très timide. Son regard bleuté reflète un esprit quelque peu perdu et perturbé par son enfance. Quand elle se retrouve face à une personne, même si elle la connaît bien, ses joues couleurs porcelaines dérivent vite à un rouge écrevisse. Elle aime beaucoup discuter avec ses amis, mais à toujours du mal à se lancer dans la conversation puisqu’il lui faut plusieurs heures avant de prononcer un mot dans le but de vaincre sa timidité. Laissons de côté ce coté petite fille de Lyria et on pourra découvrir sous cette carapace de jeune fille pure, une petite démone bien caché. En effet, quand la timidité de Lyria disparaît, c’est une autre jeune femme qui fait son apparition. Toujours souriante et éclate d’un rire cristallin, la petite princesse aime s’amuser et sait profiter de chaque instant présent. Son enfance lui ayant montré que la vie peut être courte, elle préfère vivre chaque moment à fond plutôt que de ce morfondre sur son sort. Pour résumer, la jeune femme est souvent dans la lune, ses prunelles d’un bleu glacé levé vers les astres, sautillant parfois dans les couloirs de son école, tombant souvent du à sa maladresse légendaire, tirailler par les personnes l’a trouvant bizarre du à son look un peu extravagant et à son air rêveur.

Faites un RP d'une vingtaine de lignes décrivant ce que vous voulez:

Nelya sentait peut à peu la vie s’échapper de son faible corps. Bientôt, elle ne serait plus q’un simple corps inerte de vie, condamnée à devenir poussières parmi ses terres elfiques. Au moins, elle pouvait avoir une fierté, celle de mourir en ses magnifiques terres qui appartenaient à son peuple. De plus, elle avait utilisé toute son énergie physique et magique dans le but de ne faire qu’un avec le dragon qu’elle avait toujours chercher. Maintenant que la lueur de la lune éclairait le funeste et triste destin de l’Elfe, plus personne en pourrait rien pour elle.

La jeune femme rendit son dernier souffle, laissant un dernier sourire illuminé son magnifique visage d’ange. La vie s’échappait peu à peu de son âme, laissant le sang qui ruisselait en ses veines se détruire peu à peu pour ne devenir qu’une faible poussière infime. Le princesse était à présent morte, son cœur avait rendu ses derniers battements, son souffle appartenait maintenant au néant.

Alors que la princesse était comme entouré d’une aura de bienveillance et de sérénité qui l’emmenait peu à peu aux porters du paradis, l’Elfe sentit quelque chose se produire en son corps. Son sang semblait de nouveau couvrir en ses veines argentés, son cœur commençait de nouveau à se contracter tout en ordonnant à son âme de réincarner son corps. La jeune femme écarquilla les yeux de surprise. Etait ce cela le paradis ? Etait-ce cette sensation de renaître qui lui transperçait le cœur ? Une réincarnation ? C’était donc la le but de toute existence ! Mourir et renaître pour souffrir de nouveau. !

La princesse sentit son corps se poser délicatement sur le sol, laissant ses immenses et blancs cheveux s’étaler autour d’elle. Elle ouvrit délicatement les yeux et on pouvait d’ailleurs y distinguer un fin voile de panique. Nelya se rendait peu à peu compte qu’elle n’était pas au paradis, mais tout simplement de retour sur terre. Tout était confus en son cœur et en son esprit. Elle était pourtant sûr d’avoir sentit son corps et son âme mourir. La jeune femme avait déjà été blessée au combat et sur les rives de la mort, mais jamais elle n’avait eu cette impression de mourir. Elle en était sur et certaine, la mort l’avait belle et bien prise mais quelque chose, quelqu’un en avait décidé autrement et l’avait ramené sur terre.

Les souvenirs de Nelya la submergèrent. Elle se souvînt du dragon, de son aura magique de son affaiblissement, des elfes, des ombres, d’un jeune homme avec un dragon blessé…Mais à travers tous ses souvenirs, la jeune princesse avait l’impression qu’un certain manque régnait. C’était comme ci une partie de sa mémoire avait été effacé, comme ci une chose importante manquait à son âme. La princesse prit appuie sur ses paumes demain et observa la forêt autour d’elle. Il n’y avait plus personne. La troupe d’Elfe était partit, laissant Nelya reposer en paix, Assälan ne semblait plus non plus être là. Et pourtant, le cœur de Nelya battait à tout rompre. C’était comme ci il y avait toujours une présence en ces terres, une présence importante pour Nelya, quelqu’un, ou quelque chose qui avait beaucoup d’importance pour elle.

La princesse se rendit tout d’un coup compte qu’elle était totalement nue. La magie qui l’avait fait revenir sur terre l’avait certainement dépourvu de vêtements. Même si la nudité ne la dérangeait pas, la brise qui soufflait doucement le long de son dos la fît frissonner. Elle ramena ses genoux en dessous de son menton et y appuya celui-ci. La princesse entoura ses jambes de ses bras et laissa ses cheveux tombés en cascade devant son visage. La princesse laissa couler des larmes argentés le long de son mélancolique visage. Lyria ayant bien évidemment comprit ce qui c’était passé entoura sa princesse de ses immenses ailes bleutés et posa délicatement son museau à coté du visage de la jeune femme. Nelya esquiva un sourire.
Cette nuit, parmi les poussières des fleurs argentées, la jeune princesse, se sentait vide. C’était comme ci on lui avait retiré quelque chose du cœur, elle-même ne savait quoi, mais il fallait à tout prix qu’elle retrouve ce qui lui manquait, sans ça, elle ne survivrait pas.

*Ma douce Princesse. Ne soit pas triste, ce qui te manque reviendra tôt ou tard. Il veuille sur toi en ce moment même, je peux te l’assurer Princesse Nelya.*

L’Elfe entendit la voie de son dragon s’infiltrer délicatement en son esprit et lui murmurer ses quelques rassurantes paroles à l’oreille. La princesse posa alors sa tête sur le museau de son dragon et laissa des larmes coulés le long de ses joues. Elle se sentait tellement vide. L’elfe avait tout simplement l’impression qu’il lui manquait une raison de vivre…

Passions/Talents:

Lyria n'as pas vraiment de passion ni de talent, si ce n'est regarder le ciel pendant des heures et dessiner à ses heures perdues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyria Sélèna
Admin
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Lyria Sélèna   Jeu 9 Aoû - 23:04

Histoire:


A présent, plus rien n'était réèllement indispensable. Plus rien n'était raiment important. Tout ce qui comptait était la chaleur de son corps contre le sien. La seule chose qui pouvait prendre de l'importance en ce monde funeste et meurtrit était sa volonté de devenir quelqu'un d'autre. L'âme meurtit par les voiles du passé, les jambes engourdit par le poids d'une douleur infinit, la continuité d'un monde sans avenir, la terrible chasse engagée contre l'inéspérance, tout ca ne comptait plus maitenant, tout ca était belle et bien finit...

Un frisson parcouru le corps entier de la jeune femme. La bonté du ciel était descendu sur elle comme une foudre miraculé qui ne pouvait se permettre de se rabattre sur quelqu'un d'autre. Elle écarquilla ses petits yeux encore innocents, elle ouvrit doucement sa fine bouche encore pure d'une petite fille de 5 ans et laissa un cri s'échapper du seuil de ses lèvres.

- " Tu vas être confier à quelqu'un d'autre que nous Lyria...Nous ne somme plus capable de t'élever...Nous ne t'aimons pas, Nous ne t'aimerons jamais. Tu n'es qu'une monumentable erreur de notre part..."

Voila la phrase qui resonnait en l'esprit de la petite fille. Sa mère la tenait par les épaules, laissant un dernier instant la paume de sa main contre la peau de sa fille. Elles étaient toutes deux sur le bord de l'autoroute, le bruit des véhicules roulant à une vitesse folle devenait assourdisant, la voiture arrété sur le bas côté de la route ne faisait que vaciller à chaque véhicule qui passait, et Lyria ne comprenait pas très bien ce qui lui arrivait...

- " Je vais te le répeter une dèrnière fois jeune fille. Ton père et moi ne te voulions pas. Je ne voulais pas te mettre au monde. Tu était un pur accident. Tu était un problème à surmonter en notre vie de couple. Malheuresement pour nous; il était déjà trop tard pour te tuer, alors nous n'avons pas eu d'autre choix que de te garder. Bien sur, nous avons tenter par tout les moyens de se débarasser de toi, mais à chaque fois, c'était bien trop risquer. Les servies de l'enfance aurait pu nous mettre ton abandon sur le dos et cela ne nous auraient engendré qu'une multitudes de problèmes. Ton père et moi t'avons élever dans le respect de la loi pendant cinqs ans. Nous avons fait semblant de te donner un amour familial au cour de ses annéees, mais sache que si tu as ressentit ne serait ce qu'un soupçon de sentiment réconfortant de notre part, il était faux, il n'éxistait pas!....Maintenant que tu as cinq ans, je te considère comme capable de te trouver toit même un orphelinat...Et je te prévient Lyria, si tu venais à dire que ton père et moi t'avons laisser en plein milieu de cette autoroute, Lyria, Je te promets que je te tuerais....."

La mère de la petite filette porta son regard en celui de celle-ci et lui fît comprendre combien elle la détestait. Des étincelles de haine et de méprisse flambaient en ses yeux. La mère ne cessait de presser sa paume sur l'épaule de sa fille et Lyria commençait à en resentir la douleur.

-" Tu me fais mal Maman...."

Dit la petite fille en grimaçant quelque peu. Felicia, sa mère, grogna de méprit et, avec violence, poussa le faible corps de sa fille à terre.

-" JE NE SUIS PAS TA MERE!!!.....Je vais t'abandonnder ici, et plus jamais tu ne viendras pourrir notre vie, à ton père et moi!!...JE TE HAIS...NOUS TE HAISONS....."

Hurla la femme a la chevelure rousse. Puis, immédiatement après, elle rentra dans sa voiture, claqua violament la porte, attendit quelques minutes qu'elle est la possibilité de sortir de la bande d'arrêt d'urgence, et fît crisser les roues de sa voiture sur le sable.

Lyria était à terre, les yeux dans le vague, des larmes brouillant sa vision. La petite fille comprenait tout à fait ce qui lui arrivait et était déterminé à croire en ce que sa mère lui avait dit. Elle savait qu'elle était détestable et qu'elle était inutile dans ce monde, alors cela était vrai. Après tout, c'était sa maman qui lui avait raconté cela, alors cela ne pouvait qu'être vrai...

-" Même si elle as dit qu'elle n'était plus ma maman..."

murmura la petite poupée de porcelaine en ramenant ses genoux sous son menton.

Au fils des jours qui passèrent, Lyria finit par croire qu'elle était invisible. En effet, elle était toujours recroquevillé sur elle même au bord de l'autoroute, et malgré les milliers de véhicules qui passaient devant elle, aucun ne semblait l'avoir aperçu, ou ne voulait l'apercevoir. La petite fille c'était nourir de divers insectes qui passaient devant elle, ne faisant pas vraiment attention au gout qu'ils pouvaient avoir. Elle savait bien qu'il fallait qu'elle mange, et puis elle n'avait encore que 5 ans, alors pour elle, c'était comme un jeu de se défier à se nourrir de petites bêtes. A vrai dire, Lyria n'avait pas croire qu'elle était devenu invisible, puisqu'elle l'était réèllement devenu. En effet, c'est à ce moment de son existence que la petite rouquine se rendit compte qu'elle n'était pas une enfant comme les autres.

Alors qu'une voiture dédaigna enfin se garer sur le bord de la route, la petite fille leva son triste regard vers l'homme qui descandait de la voiture. Difficilement, elle prit appuye sur ses petites mains et marcha lentement vers l'étranger. Au fur et à mesure qu'elle progresait vers son objectif, un petit sourire illuminait son visage de poupée de porcelaine. Si cet homme avait un coeur, elle allait enfin pouvoir sortir de se calvère et quitte à se retrouver dans un orphelinat, elle était prête à tout pour , de nouveau, avoir l'éspérance d'un contact humain. La petite cendrillon de feu approchait peu à peu de cet inconnu et quand enfin elle se posta devant lui avec un grand sourire et plein d'espoir en ses prunelles de filette, celui ci avança en sa direction et au lieu de la pousser pour laisser la passage libre, il traversa le corps de Lyria. Au début, la petite fille ne comprit pas grand chose de ce qui lui arrivait. Elle fronça les sourcils et courit de nouveau vers le jeune homme mais , quand elle voulu s'arrêter pour ne pas le percuter, celui ci s'avança au même moment et le traversa de nouveau. Lyria écarquilla les yeux et resta figer sur place. Elle porta sa main devant son regard comme pour l'allaciner de ses propres pupilles. Puis, la petite princesse s'avança vers une plante et, en tremblant, posa son doigt sur une feuille. Celle ci, comme par magie, traversa la main de Lyria...Effrayé par ce qui lui arrivait, la filette recula, recula et recula encore jusqu'a finir par se retrouver en plein milieu de l'autoroute. Les automobiles qui y circulaient la traversaient comme ci elle n'était rien d'autre qu'un spectre. Lyria tournait sur elle même en lançant un regard affolé à tout ce que ses pupilles croisaient. Mais que lui arrivait il? La princesse couru alors se réfugier à sa place habituelle. Elle reprit sa position normale et laissa des larmes coulées le long de son pâle visage. Décidement, elle ne comprenait rien du tout à ce qui lui arrivait et tout cela commmencait sérieusement à lui faire peur...Tellement peur que Lyria sentit son esprit être transporter dans un autre monde. La jeune fille c'était évanouie, laissant sa peluche se perdre au milieu des voitures....





Lyria sentait que ses paupières étaient aussi lourdres qu'une pierre tombale. Elle ouvrit les yeux avec difficultés et se masa le crâne. Immédiatement, sa vision fût assombrit par plusieurs personnes qui arrivaient en courant vers elle. Vêtues de longues capes noires et d'une capuche de la même couleur, le visage de ses ...choses ( car Lyria n'était pas sur que cela soit des humains,) n'était pas percevable.

"- Maîtresse..Ho Princesse des ténèvres, vous êtes enfin réveiller...Nous avons crues que vous ne survrivrez pas à cette bataille O grande Reine..."

Lyria haussa un sorucil...Une reine? Une princesse des ténèbres? Et pourquoi pas le bouffon du roi pendant qu'il y était. La filette se redressa et sentit comme un couteau qu'on lui plantait dans le ventre. Immédiatement, elle porta sa main à celui ci et grimaça. Une longue et profonde entaille était encré dans la peau de la fillette. Celle ci écarquilla les yeux de stupeur. Ce qui lui avait valu cette réaction n'était pas l'entaille, mais le fait quand passant la main sur son corps pour accéder à son estomac, elle avait sentit comme une poitrine sur son corps. immédiatement , et malgré la douleur, la fillete sortir de ses drapset courut jusqu'au miroir centrale de la pièce. Quand elle vu son reflet, c'est une magnifique jeune femme d'environ 20 ans qui se présentait à elle. Lyria se rendit bien compte qu'il s'agissait bien évidament d'elle en plus grande, mais elle ne comprenais pas très bien pourquoi elle avait aussi vite grandit. Si elle se souvenait bien, il y a quelques heures, elle c'était évanouie près de l'autoroute et elle était toujours une petite fille et voila qu'a présent, elle était dans un immense et sombre château et qu'elle avait prit 15 ans!

-" Dites moi mystérieux Hommes....Que fais-ce ici au juste?"

La jeune femme se rendit compte aussi que non seulement elle avait grandit physiquement mais mentalement aussi. Au fur et a mesure qu'elle réfléchisait, des stratégise de guerres, de magies, des maniements d'armes, des longs entraînements vînrent prendre possesion de son esprit. Mais que ce qui ce passait au juste!

Un homme s'avança et laissa sa capuche tomber sur ses épaules. Lyria écarquilla de nouveau les yeux. Cet homme était d'un beauté remarquable inimaginable. Il possédait un visage angélique, tel un homme venu du paradis, et pourtant, quand la princesse plongea ses prunelles au fon fond de celles de l'inconnu, un frisson vînt parcourir son frêle corps. Il avait un regard sir froid, si mystérieux, si triste et mélancolique...

L'homme saccrouprit devant Lyria et posa ses mains sur un de ses genoux.

-" Princesse....Vous revenez d'une dure bataille contre un peuple guerrier qui voulait ravager nos terres..Au cours d'un courageux affrontement contre le roi de ce peuple, vous avez été blesser, comme vous pouvez le constatez. Vous avez cependant tenu la bataille jusqu'au bout et grâce au courage de notre compagnie de soldat et au votre, nous avons vaincut cette armée......Vous vous êtes évanouit sur la route du retour et voila cinqs jours que vous sembliez plongé dans un profond sommeil..."

L'Homme se releva , remit son capuchon et se retira au fond de la pièce. Lyria ne savait plus quoi penser. Elle était Princesse d'un monde, semblait parfaitement maîtriser les armes et la magie que le dernier souvenir qu'elle a c'est de s'être évanouit sur l'autoroute. La princesse demanda alors aux hommes de se retirer sauf à celui qui lui avait expliqué sa situation. Lyria lui révela alors ce qu'elle avait sur le coeur et l'Homme, qui ne laissait aucun sentiment parcourir les traits de son visage, epliqua à la Princesse qu''il y a quelques années, elle avait été trouvé sur une route et que depuis, le peuple des ténèbres l'avaient receullis. Elle était devenu si forte en magie et si habile de ses mains, qu'elle fut élué princesse de ce royaume...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyria Sélèna
Admin
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Lyria Sélèna   Jeu 9 Aoû - 23:04

Voila tout ce qui c'était passé durant l'abscende de l'esprit de Lyria. Mais alors, pourquoi la princesse ne s'en souvenait-elle plus?....Pendant deux ans , alors qu'elle restait au château et qu'elle menait mainte et mainte bataille, elle ne trouva aucune réponse à cette question. Elle finit par se résoudre à ne plus y penser et d'ailleurs, le charme du jeune homme qui lui avait raconter son passé ne la laissa pas de marbre. Bientôt, le mystérieux Homme lui révela son nom: Elrohir. Les deux êtres ne purent que tomber amoureux, ce que Lyria était depuis le premier jour ou elle avait croisé le mystérieux regard d'Elrohir...

Malheuresement, a l'aube des 22 ans de Lyria, tout s'enchaina rapidement, trop rapidement. Une fête avait été tenue pour l'occasion et tout le royaume s'amusait pour la princesse. Seulement, ce jour même, un peuple barbare avait décidé de prendre les armeset d'attaquer le château. Comme tout les gardes avaient étés invités à la fête, très vite, le peuple ennemis envahissa le château, tuant tout les êtres qui traînait sur son passage. Lyriase défendait tant qu'elle le pouvait, mai devant cette colonie d'Hommes monstrueux, elle était trop faible. La jeune femem s'écroula sur le sol, près à recevoir le dernier coup d'épée qui lui serait ultime. Mais au moment où son crâne s'écrassa douloureusement sur le sol, elle tourna la tête et plongea son regard dans Elrohir, qui était étendu à ses côtés. Il était mort....Les ennemies, croyant que tout le monde était belle et bien mort, s'enfuirent du château, laissant le sang couler à flot et les charognars se débarasser des corps. Lyria qui avait fait mine de mourir pour ne pas être tuer, pleurait sur le seul Homme qu'elle n'avait jamais aimé...

A présent, plus rien n'était réèllement indispensable. Plus rien n'était raiment important. Tout ce qui comptait était la chaleur de son corps contre le sien. La seule chose qui pouvait prendre de l'importance en ce monde funeste et meurtrit était sa volonté de devenir quelqu'un d'autre. L'âme meurtit par les voiles du passé, les jambes engourdit par le poids d'une douleur infinit, la continuité d'un monde sans avenir, la terrible chasse engagée contre l'inéspérance, totu ca ne comptait plsu maitenant, tout c'est était belle et bien finit...

Lyria se réveilla en sursaut. Des perles de sueurs coulaient le long de son front, venant doucement ruiseller sur ses pâles joues. Son souffle était haletant et son esprit était encore quelque peu confu.

-" C'était quoi ce rêve de dingue!" murmurra la rouquine aux yeux glacials en reprenant peu à peu son souffle. C'était le première fois que la jeune femme révait de la sorte et cela l'avait quelque peu surprit. Non seulement elle avait rêvé d'elle, mais en plus elle était une sorte de princesse maléfique ou elle ne savait quoi encore.

Sans faire de bruit, pour ne pas réveiller les autres jeunes filles de l'orphelinat qui dormaient avec elle, Lyria alla se mettre un peu d'eau sur le visage et leva son regard vers le miroir de la salle de bain qui lui renvoyait son reflet.

" Mais que ce qui t'arrive ma pauvre fille"

Depuis plusieurs mois déjà, enffet depuis qu'elle avait atteinds l'age de ses 17 ans, il se passait des évènements quelques peus étranges autour de la jeune femme. Le premier se manifesta lors d'une petite bagarre au sein de l'orphelinat. William, un bad boy de 18 ans s'en prenait encore a Lyria en la traitant de cinglée et de sale garce. Mais cette fois, il ne se contenta pas de l'insulter, il insulta aussi les parents de la jeune femme. Meme si elle ne savait pas ou étaient ses mystérieux parents et que ceux ci les avaient abandonnés sur le bord d'une autoroute a l'age de 5 ans, Lyria savait très bien qu'ils n'y étaient pour rien et q'ils l'aimaient plus que tout et que surtout, un jour ou l'autre ils viendraient la chercher dans cet endroit pourri. Alors que la rage envahisait l'esprit de la jeune fille, la pièce commençait légèrement à trembler. William, qui pensait à un tremblement de terre ( ce qui était très fréquent en Angletterre non ?) courru se cacher sous une table en criant a l'aide. Lyria fixa un énorme vase en cristal et pensa quelques secondes que ce vase aurait pu tombé sur le crâne de William. A la grande surprise de la jeune femme, le vase suivit sa pensée et vînt s'écraser sur la tête du petit malin. L'enfant tomba à terre, et teroriser, Lyria courut se refugier dans sa chambre, niant toute implication dans ce meurtre. On crut a un accident, mais la jeune femme savait très bien qu'elle était responsable et que tout ca n'était pas survenu par hasard.

Le deuxième èvènement qui rendit Lyria différente fut du à une punition. N'ayant pas respecté la liste des corvées et ayant préféré fleurté avec James Toker, la directrice de l'orphelinat l'enferma pendant 2 jours dans sa chambre. Elle n'avait le droit qua un vulgaire bout de pain rassi et un verre d'eau. La pauvre jeune femme mourrant de fin, rêvait secrement à une assiette pleine de panckakes au sirop d'érable, et , a force d'y penser, celle ci apparu devant elle. Affamé, la jeune femme ne se posît pas de questions et la dévora.

Lyria se passa encore uen fois de l'eau sur le visage et vînt de nouveau se glisser en ses draps. Ses prunelles bleux glaces fixeait le plafond et la princesse se demandait que pouvait bien signifier ce rêve. Cette histoire de magie, de princesse des ténèbres , et puis d'Elrohir....Un sourire coquin vînt éclaircir le visage de la rouquine. En tout cas, elle n'avait pas regretter ce rêve pour une chose, avoir aperçu le visage de ce fameux jeune homme. Un frisson la parcouru quand elle voir le sourire se celui ci venir se loger au coin de ses souvenirs.

La princesse se tourna en son lit et ramena ses genoux sous sa poitrine. Il fallait qu'elle dorme, demain c'était grande journée de nettoyage et même si elle avait prévu de passer la journée sur les toits de l'établisssement à regarder les nuages,il fallait qu'elle se lève tôt pour ne pas être vu. Lyria laissa peu à peu ses paupières tomber pour qu'enfin, Morphé puisse l'emporter. Mais à vrai dire, celui ci ne garda pas la rouquine bien longtemps. Un remu ménage dans la chambre vînt réveiller lyria et celle ci s'emprassa de descendre dans le jardin , car le bruit venait d'ici, pour voir ce qui se passe. Un homme, plutôt grand, mais pas trop non plus, se tenait debout au milieu des péténunias. Il avait un grand chapeau sur la tête et portait une sortede robe. La jeune femme osa un sourcil en apercevant le silhouette de celui ci, mais ne préfera rien dire. Elle avait apprit à ne pas juger les gens sur leurs apparences, et en était très fière.

L'homme s'avança vers elle et lui fit un large sourire. Il avait l'air sympathique et Lyria se sentit immédiatement en confinace avec celui ci.

"Bonsoir Lyria! Hé bien Hé bien, je vois que le courrier n'est pas parvenu jusqu'a toi! Il va falloir que j'en parle au Ministrès, eurs hiboux ne semblent plus très compétent....Enfin passons, voici pour toi"

L'homme lui tendit une enveloppe avec le nom de Lyria incrit dessus. Celle ci, ne cherchant pas plus à comprendre, la dechirra en chantonnant et en sortit une lettre. Après quelques minutes de lecture un large sourire éclairci le doux visage de la princesse.

" Alors je vais aprtir d'ici! Alors toute ses choses étaient réèls! Alors je ne suis pas comme eux! Alors je vais pouvoir voir des licornes!!!!!"

Lyria poussa un cri de joie et sautilla un peu partout dans le jardin avant de serrer l'homme dans ses bras

" Sans vous, je naurai jamais apprit la nouvelle! Merci!Merci"

L'homme était stupéfait. C'était le première fois qu'il assistait à une telle réaction. D'habitude c'était questions sur questions, et bien pouquoi je suis sorcier ? Et puis comment ca se fait que j'ai des pouvoirs magiques? Et puis pouruqoi je vias dans une école ? Et puis nianiananaianiaiani. Mais cette fois, c'était comme ci la princesse n'avait attendu que ça.

" Bien Bien, a présent va chercher ses affaires, je t'emmène dans ton école. Mais il y a une petite chose que tu dois savoir. Normalement, les nouveaux sorciers ont à peine 11 ans. Le problème avec toi, c'est que tes pouvoirs ont décider de se révéler à tes 17 ans. Mais le ministère et moi même avont décidés que tu était apte à entrer dans une école de sorcellerie, même si tu aurais une nette différence d'âge avec les autres"

Lyria ne comprenait pas très bien ce que lui expliquait l'homme, mais tout ce qui comptait en ce moment même, c'était le fait qu'elle allait pouvoir partir de cette orphelinat.Depuis toujours, elle savait pertinament qu'elle n'était pas comme les autres et croyait secrètement en la magie. Et en cette nuit d'été, la magie était venu à elle, alors si elle avait l'air étonné, la magie repartirait peut être. Il fallait donc se montrer sur de soi et folle de joie, et Lyria n'avait pas besoin de faire semblant à vrai dire. Le seul problème était qu'en ce moment heureux, elle avait complètement oublié son rêve, qui était une chpse extrèmement importante pour le futur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Black
Admin
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 28
Maison : Gryffondor
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Lyria Sélèna   Jeu 9 Aoû - 23:59

Hum, 23h, mal de tête, yeux qui piquent légèrement, fatigue intense.....en résumé, t'aurais pas pu faire plus long....XD....En tout cas, belle fiche, comme toujours....Smile erf, à moi de faire la mienne maintenant ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyria Sélèna
Admin
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Lyria Sélèna   Ven 10 Aoû - 0:01

* lui retourne une patate dans la tronche*

Sirius Sirius, Sirius....Va faire ta fiche au lieu de raconter des bêtises XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remus Lupin
Admin
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 29
Maison : Gryffondor
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Lyria Sélèna   Ven 10 Aoû - 0:23

Bah, keine comment..

Ah si..... Tu n'as toujours pas respecté les règles d'écriture pour ton RP !! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mischief-managed.nicesubjects.com
Lyria Sélèna
Admin
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Lyria Sélèna   Ven 10 Aoû - 1:06

Arrete de chipoter et réponds moi ! XD Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remus Lupin
Admin
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 29
Maison : Gryffondor
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Lyria Sélèna   Ven 10 Aoû - 1:13

Je pourrais en effet... Mais c'est bientôt la pleine lune, il faut que je me prépare Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mischief-managed.nicesubjects.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lyria Sélèna   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lyria Sélèna
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite galerie faite de cookies !
» La Saltimbanque et le dresseur de loups [Lyria Vs Sven]
» [f/LIBRE ] Elle Fanning ? Lyria d'Icedale
» Dark Vador le lézard de Lyria

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mischief Managed :: Le Forum :: Présentations :: Présentations Elèves-
Sauter vers: